Avis d’ébullition

Secteurs Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Sainte-Hélène-de-Breakyville, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur : les buvettes ont été condamnées dans toutes les écoles des secteurs touchés et de l’eau potable y est acheminée. En raison d’une défaillance à l’usine de production d’eau potable de Charny, un avis de faire bouillir l’eau est en vigueur 𝗷𝘂𝘀𝗾𝘂’𝗮̀ 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗹 𝗼𝗿𝗱𝗿𝗲. Veuillez bouillir votre eau pendant au moins 1 minute avant de la consommer. Réduisez également votre consommation d’eau pour la durée de l’avis.

Fermer
Accueil Actualités Le montage de lignes, c’est aussi pour les femmes!

Le montage de lignes, c’est aussi pour les femmes!

Au Centre de formation en montage de lignes (CFML) de Saint-Henri, cette année, sur une clientèle de 110 élèves inscrits au DEP en montage de lignes électriques et de télécommunications, on dénombre seulement 2 femmes. Afin de renverser cette tendance et pour sensibiliser les femmes de tout le Québec, rien de mieux que les témoignages de femmes qui ont choisi cette carrière non traditionnelle : Vicky et Justine, deux anciennes élèves devenues des monteuses de lignes professionnelles ainsi qu’Ève et Léanne, les deux élèves actuelles. À l’approche du 1er mars, date limite pour l’inscription en formation professionnelle, c’est grâce à une vidéo conçue comme un webinaire que le CFML souhaite faire découvrir ce métier d’avenir, une vie professionnelle exigeante, exaltante, électrisante!

Lire la vidéo : Devenir monteuse de lignes au Centre de formation en montages de lignes, avec le DEP Montage de lignes électriques et de télécommunications

Facilement accessible depuis le site Web de la Formation professionnelle des Navigateurs sur taformation.ca/monteuse-de-lignes, le document aux images spectaculaires offre une présentation concrète et actuelle du métier de monteuses de lignes et propose une expérience quasi immersive dans un univers méconnu des femmes. La vidéo met en vedette, Léane Lemieux-Harvey et Ève Gauvreau, deux passionnées d’escalade, fières d’avoir réussi les tests de classement du DEP en Montages de lignes électriques et de télécommunications et d’avoir pu intégrer la cohorte 2023-2024 d’élèves du CFML, deux jeunes femmes enthousiastes, épanouies et visiblement heureuses de leur choix.

Ève et Léane, parfaites porte-paroles
En discussion avec Vicky Coulombe et Justine Rondeau, monteuses à l’emploi d’Hydro-Québec, en compagnie de leur enseignant Vincent Fauteux ou en pleine action à l’assaut de poteaux et de pylônes électriques, Ève et Léane se révèlent d’excellentes porte-paroles, parfaites pour stimuler l’intérêt de futures candidates.

Ève et Léane, en compagnie de l’animatrice Taïna Lavoie
Vicky et Justine

Précieux soutien des conseillères et conseillers d’orientation
Initiatrice du projet, Sonia Goupil, directrice du CFML, souhaite rejoindre le plus grand nombre de femmes possible, et ce, grâce à la collaboration d’organismes dédiés aux femmes qui font la promotion de métiers non traditionnels et au précieux soutien des conseillères et conseillers d’orientation. Elle précise d’emblée que les femmes qui feront une demande d’admission bénéficieront d’un accompagnement personnalisé.

« Nous voulons augmenter notre effectif féminin et notre nombre de diplômées. Nos objectifs sont tant d’amener les femmes à envisager la possibilité d’exercer ce métier non traditionnel, à s’inspirer de femmes qui ont fait ce choix et qui en sont satisfaites qu’à augmenter à 5 % le nombre de femmes en montage de lignes. Toutes les femmes sont visées, dont celles faisant partie des minorités visibles, ethniques ou autochtones. »

Sonia Goupil, directrice du CFML

Un tel projet a nécessité un investissement de plus de 10 000 $ pour le recours à des ressources professionnelles tant pour la conception de la vidéo, l’animation que le soutien technique lors de la diffusion. Le CFML a bénéficié d’un soutien de 10 000 $ du ministère de l’Éducation octroyée pour un projet novateur et d’une somme de 400 $ de la ministre de la Condition féminine.